Chose promise à Bordeaux


Nous n’avons jamais caché notre goût pour l’absurde & les textes intelligents, chez Mandorine. C’est donc avec impatience que Marie & moi nous sommes installées dans un théâtre Femina plein à craquer, le 16 novembre dernier. Au programme, Chose promise d’Arnaud Tsamere, un one man show avec un professeur d’économie, des digressions interminables & hilarantes, et un dinosaure-qui-en-fait-est-un dragon dedans.

 

« Ah comment j’ai trop géré ma mère ! »

Si vous êtes familier du personnage, mon pitch du spectacle n’a pas du vous déconcerter outre mesure. Si le nom d’Arnaud Tsamere ne vous dit rien, c’est à se demander où vous étiez ces deux dernières années. Enfin, soyons magnanimes, faisons un topo rapide pour les deux du fond qui étaient occupés à regarder en boucle les DVD de Hero Corp. Ho, wait.

Arnaud Tsamere, donc, fait partie des révélations de l’émission On ne demande qu’à en rire de Laurent Ruquier, diffusée sur France 2 jusqu’à l’été dernier. Une sorte de télé-crochet du rire ayant réussi le pari de remettre au goût du jour l’émission « à sketches », tout en faisant connaître des humoristes peu ou pas connus du grand public. Une sorte de Petit Théâtre de Bouvard version 2010’s, en somme – ceci est une référence que les moins de 30 ans ne peuvent pas comprendre, je suis moi-même à deux doigts de ne pas la saisir –.

Bref, Arnaud Tsamere a rapidement fait partie des valeurs sûres de l’émission, grâce à son humour absurde et son écriture ciselée et intelligente. Si vous avez quelques minutes de procrastination devant vous, je vous conseille sa réinterprétation potagère de Faites entrer l’accusé, L’avocat de la salade, la frite et la saucisse. Et pour nos quelques lecteurs geeks (…), voici sa version de Captain America, qui devrait vous donner de bonnes idées pour rendre vos journées au bureau beaucoup plus amusantes :

 

« Quand je suis ému, je cite Montaigne. »

Revenons à son spectacle, Chose promise. Arnaud Tsamere y interprète un professeur d’économie, Patrice Valenton, qui, pour honorer la mémoire d’un ami – mort beaucoup trop bourré – monte sur scène pour la première et dernière fois de sa vie. Patrice a en effet « décidé » de jouer le spectacle écrit – et pas totalement terminé – par son ami Rémi, en se fiant à ses notes et en s’appuyant sur divers objets récupérés dans ses affaires. Entre deux anecdotes, Patrice Valenton interprète donc un numéro de ventriloquie maladroit, accompagné de Fatzouille, la marionnette de Rémi, poursuit avec plus de virtuosité sur une jolie – du moins, au début – histoire toute en ombres chinoises et termine sur la scène finale d’un vaudeville, dont il interprète avec brio tous les personnages – j’ai arrêté de compter à 20 –, non sans nous avoir détaillé au préalable l’histoire et l’arbre généalogique alambiqués de la pièce de théâtre.

Chose promise apporte un très appréciable bol d’air frais parmi la horde de one man shows basés sur le stand-up qui inondent théâtres et émissions de télévisions ces temps-ci, et qui, disons-le carrément, finissent par tous se ressembler. En interprétant un personnage qui interprète lui-même un one man show, Arnaud Tsamère nous propose une mise en abyme à la fois hilarante et intelligente. Les rires déclenchés par les numéros Patrice Valenton ne sont surpassés que par ceux déclenchés lorsqu’il décide soudain de décrocher de son personnage pour dialoguer avec le public, en le charriant au passage (une pensée émue pour le hipster-chemise-à-carreaux qui s’est retrouvé au coin pour ne pas avoir retenu le nom d’un des innombrables personnages du vaudeville). Et l’artiste semble prendre énormément de plaisir à inclure dans son spectacle des moments d’impro – discipline qui a lancé sa carrière –.

Arnaud Tsamère - Chose promise

 
L’humour d’Arnaud Tsamère mêle absurde, digressions et comédie de situation, avec quelques touches d’humour noir pour parfaire le tout. Et lorsqu’on sait que le spectacle a été coécrit avec François Rollin et Arnaud Joyet – co-scénariste et acteur de la série Hero Corp, la boucle est bouclée –, et mis en scène par le roi d’Orcanie et Stan « Mental » themselves, la scène finale, un numéro musical saugrenu interprété en duo avec Pissou le dinosaure-dragon, prend tout son sens.

 
Chose promise d’Arnaud Tsamere
Actuellement en tournée en France
http://www.arnaudtsamere.com

 
NB : A l’heure où j’écris ces lignes, l’artiste a largement eu le temps de filer vers le Plat Pays pour déclencher les rires de nos amis Belges. La faute à un vilain microbe qui m’a empêché de prendre la plume sitôt le spectacle terminé. Pas de panique cependant, si vous souhaitez assister à Chose promise !, Arnaud Tsamere sera de retour en France dès ce mois de décembre. Toutes les dates se trouvent ici.