Beurk-day


En ce jour mémorable du 29 février il y a un heureux, c’est Jean-Kévin*. Pourquoi ? tout simplement pour la bonne raison que ce jeune homme est d’anniversaire. C’est là un moment rare, mais aussi douloureux. En effet, bien qu’il vieillisse biologiquement chaque année d’un an, il n’a en théorie (sauf si ses parents sont des endives bienveillantes, ce qui ne manque pas d’arriver dans la plupart des cas, mais rassurons-nous, pas dans celui de JK) droit qu’à une seule célébration tous les quatre ans. Car coquin de sort, il a eu le malheur de naître le dernier jour de février d’une année bissextiles. Diantre.

Bissextile de France

Procédons donc à l’instant Wikipédia qui fera de vous quelqu’un de plus savant à la lecture de ces quelques lignes. Qu’est donc une année bissextile ? Eh bien comme vous l’aurez noté, brillant latinistes que vous êtes, c’est une année avec 366 jours, deux six, d’où le bi-sextile. Rien à voir avec le sexe donc malgré la série d’articles sémillants qui a fleuri dernièrement sur votre cher Mandorine. Cette coutume qui peut sembler un peu étrange est en fait un truc mûrement réfléchi, et pas du tout un complot temporel ourdi par les anciens juste pour faire chier Jean Kévin. Sachez en effet que l’année tropique, celle qui régit les saisons et sans qui on ne pourrait pas avoir des conversations passionnantes avec le voisin d’ascenseur (« fait frais pour un mois de mai ») fait 365 jours 5 h 48 min 45,2606 secondes. Il faut donc soit faire un choix drastique et choisir un mode de découpage de l’année en 365 jours entiers dans lequel on ajoute un jour environ tous les quatre ans, soit se résoudre à ce que dans 400 ans les discussions météo se résument à un « -10 degrés c’est un peu froid pour un mois de mai. » Heureusement pour nous (et pour Evelyne Dhéliat) des sages ont décidé qu’en instaurant un calendrier dit Grégorien, et via un calcul des plus simplissimes (est bissextile une année soit divisible par 4 mais non divisible par 100, soit divisible par 400), nous aurions de façon régulières des années à 366 jours. Années frustrantes s’il en est pour deux catégories de personnes, les satanistes en attente du Seigneur des ténèbres (à un chiffre près, il revenait) et les malheureux ayant eu la mauvaise idée de traverser le col de l’utérus ce jour là.

Un bon côté, vous ne recevez ces horreurs que tous les 4 ans.

Si l’on en revient à notre pauvre Jean Kévin, sachons raison garder. D’abord ça lui fait des pieds de ne pas être pourri gâté comme ses petits camarades de cadeaux aussi divers que ridicules pour quelque chose ayant aussi peu de mérite que de voir passer le temps les fesses sur le canapé en attendant de voir tomber des présents un jour fixe de l’année. Ensuite, non JK, tu n’es pas seul, d’autres enfants de notre confortable civilisation occidentale auront comme toi des traumas durables à cause d’une date de naissance fort peu opportunément placée. Voici pour toi le Top 3 des autres dates d’anniversaires pourries (mais moins pourries que la tienne).

Anniversaire compris entre le 20 Décembre et le 6 Janvier, névroses assurées

Pour des raisons évidentes, vous pouvez vous imaginer que venir au monde dans ces dates hautement symboliques, consuméristes et fatigantes, en plus de vous provoquer une névrose religieuse probable, rend les conflits familiaux dus aux obligations présentistiques absolument insoutenables. C’est la pauvre Cindy-Withney*, née un 24 décembre, à qui ses cruels parents feront comprendre qu’il ne sert à rien d’avoir des cadeaux d’anniversaire alors que nous sommes si près de Noël. En plus de lui donner quelques soupçons vis à vis de la non-existence du père Noël dès son plus jeune âge, quelle souffrance pour la petite fille, jalouse de ses copines ayant eu 17 cadeaux licenciés Dora l’exploratrice™ à leur boum d’anniversaire chez le clown, de ne goûter à la joie consumériste qu’à l’occasion d’une seule salve de cadeaux par an. Chienne de vie.

Grandes vacances, pas de chance

Les anonymous de demain s'essaient à la canarchie.

Mais pourquoi, alors que le pays entier se vautre dans la joie des grandes vacances, faut-il encore que quelqu’un se plaigne ? Et pourtant, mettez vous à la place d’Eustache-Goéland*. Ce jeune homme, plein d’énergie et d’enthousiasme, et qui semble si joyeux, s’est vu privé, malgré les campagnes d’UNICEF, d’un des droits les plus élémentaires de l’enfance : celui du goûter d’anniversaire à la maison avec invitations moisies, copains à foison et pêche au canard en plastique. Bien que ses parents s’en soient toujours secrètement félicités, on ne peut les croire responsable d’un tel complot. Qu’il fût né à n’importe laquelle des autres vacances scolaires passe encore, on aurait toujours pu faire à 10 jours près. Mais venir au monde dans ce no-man’s land qu’est le cœur de l’été, c’est la déprime assurée. Votre meilleur copain Théo-Matthis ? A Trouville. Votre petite amoureuse Samantha-Laurinille ? Avec son papa à l’autre bout de la planète. L’anniversaire estival coincé entre les militaires sur les Champs et la montée au cieux de la Vierge, c’est pas le Pérou.

Le 11 Septembre, fini l’âge tendre

Abdel-Yves* n’avait rien vu venir. Jusqu’à sa majorité, son anniversaire s’était toujours déroulé sans encombres. Certes se trouvant un peu tôt dans l’année, parfois il attendait un peu pour pouvoir inviter des copains qu’il ne connaissait pas forcément les premiers jours de septembre, jusque là rien d’insurmontable. Mais est arrivé l’âge adulte, les premiers poils, la prise de conscience. Qu’est -ce que c’est que cette journée ou le monde fait la tronche, les présidents américains font des discours chevrotant la larme à l’œil, et le Chili pleure Allende? Être né le 11 Septembre c’est l’assurance, prouvée scientifiquement, de finir sous psychanalyse à croquer du Prozac comme d’autres avalent des m&m’s. D’autant plus qu’être né en ce jour pour le moins symbolique vous empêchera à tous jamais :

  • de prendre des cours de pilotage d’avion,
  • de se laisser pousser la barbe,
  • de prendre un vol sans auparavant avoir subi 7 fouilles approfondies,
  • de fêter votre anniversaire si vous avez des amis Chiliens/Étasuniens/Les deux (rayez la mention inutile).

Alors amis parents, ou plutôt futurs parents, avant de vous laisser aller et donner libre cours à vos instincts sauvages, ayez toujours en tête la date qui en résultera 9 mois plus tard avant de faire une bêtise. Votre futur enfant vous remerciera.

* par souci de respect de la vie privée, tous les prénoms ont été modifiés
** ceci est une fiction, aucun parent n’est aussi cruel, tout enfant, quelle que soit sa date de naissance, est bien entendu généralement recouvert de jolis cadeaux fabriqué par d’autres enfants en Chine.