Carpentarie


carpentarieL’histoire

Tout au nord de l’Australie, sur les rives du golfe de Carpentarie, dans la petite ville de Desperance, cohabitent blancs paumés et aborigènes déshérités. Mais les temps changent et la ville devient le théâtre de luttes sociales, de délires mystiques et d’extrêmes météorologiques.

Avis

Desperance, ville côtière du nord de l’Australie sur les rives du golfe du Carpentarie, était un port autrefois. Les caprices d’un fleuve l’ont ramenée vers l’intérieur des terres. Sous un climat rude où alternent sécheresse et cyclone cohabitent blanc et aborigène. On suit l’histoire de Norm Phantom, vieil aborigène embaumeur de poisson et de personnages hauts en couleur emplis de délires mystiques. Les blancs vivent dans les beaux quartiers et les noirs à la périphérie près d’un tas d’ordures, dans des abris de fortune. Les aborigènes en revendication d’identité et de territoire font face à l’exploitation minière de leurs terres. C’est un récit onirique passionnant, l’auteur, aborigène elle-même, nous entraîne à travers un mélange de récit oral et de mythologie, dans un monde tout à la fois cruel et drôle. Magie et dure réalité s’entremêlent pour notre plus grand bonheur. Tous les personnages, blancs ou aborigènes, nous font vivre une Australie partagée entre civilisation occidentale et aborigène. Pas de misérabilisme, ni de parti pris dans ce roman prenant. À découvrir de toute urgence.

En plus…

Alexis Wright, née en 1950, est membre du peuple Waanji, établi sur les plateaux au sud du golfe de Carpentarie.
Actes Sud a déjà publié Les Plaines de l’espoir (1999 et Babel n° 544), Croire en l’incroyable (2000) et Le Pacte du serpent arc-en-ciel (2002). Paru en 2006 en Australie et couvert de prix, le livre a reçu la plus grande distinction littéraire du pays, le Miles Franklin Literary Award (2007).

Carpentarie par Alexis  Wright
Actes Sud

507 pages
Prix éditeur : 24 €