Doctor, who are you?


C’est un personnage cultissime outre-manche depuis près d’un demi-siècle, et ses aventures grandiloquentes et farfelues sont digne d’une légende, que dis-je, d’un mythe pour la BBC et ses spectateurs. Les Français, n’étant pas très friands de science-fiction et de l’humour so british, sont passés à côté de l’homme voyageant dans sa boîte bleue. Depuis 2005, France 4 nous offre une séance de rattrapage en portant fièrement l’étendard du Doctor Who , pour notre plus grand plaisir.

 

« Allons-y Alonso! »

Au début des années 60, alors que Thierry la Fronde nous faisait l’horreur de nous montrer ses guibolles avec son collant moulant à la Robin des Bois, nos amis anglophones s’extasiaient devant les aventures d’un extra-terrestre de 900 ans, un Seigneur du Temps, quelque peu loufoque, d’une très grande intelligence et seul survivant de son espèce. Vous me direz: « 900 ans, ça fait quand même beaucoup! ». Certes! Mais les Seigneurs du Temps ont un pouvoir spécial, une capacité de régénération cellulaire qui fait qu’ils ne peuvent pas mourir. Ils changent juste d’aspect physique. Le veinard! Il vient de la planète Gallifrey et voyage dans une boîte bleue, le T.A.R.D.I.S. (Time And Relative Dimension In Space, ou plus clairement, Temps A Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale). En gros, le Tardis est une machine à voyager à travers le temps et l’espace, aux allures de cabine téléphonique british. Oui,  Doctor Who, c’est « britanniquement » kitch et drôle! Autre caractéristique de l’engin: « il est plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur! » Le docteur invite des humains, érudits au début, puis de simples humains affamés par la curiosité, à voyager avec lui et prend ainsi le rôle de « transmetteur de savoir universel ». Caractéristique du docteur: il ne porte pas d’armes. Juste un tournevis sonique, lui permettant d’ouvrir les portes verrouillées ou d’analyser les résidus spatiaux, temporels.. (dur…) et combattre ses ennemis dont les principaux sont les Daleks et les Cybermens.
Doctor Who est une des rares séries télévisées, si ce n’est la seule, à nous faire vivre tant des moments historiques passés comme l’éruption de Pompei, la Seconde Guerre Mondiale ou le couronnement de la Reine Elisabeth II, mais nous fait vivre également des événements futuristes ce qui nous permet d’espérer que dans 50 millions d’années, la race humaine continuera de survivre à travers l’espace. Doctor Who reste une série éducative, pleine de référence historique, amusante et divertissante, et bien trop méconnue du public.

 

L’histoire de Doctor Who

Doctor Who débuta sur la BBC en 1963 et compte pas moins de 26 saisons à son actif et près de 8 docteurs. Rappelez-vous la régénération cellulaire! Dans l’ordre nous avons comme acteurs principaux: William Hartnell, Patrick Troughton, Jon Pertwee, Tom Baker, Peter Davison, Colin Baker, Sylvester McCoy et Paul McGann jusqu’en 1989, l’année qui signa l’arrêt de la série. Paul McGann reprit les trais du 8e Doctor pour les méfaits d’un téléfilm en 1996. Succès inexistant!  Du coup, la série tomba aux oubliettes! Jusqu’en 2005 et Russel T. Davis (fan de la série)! En effet, l’homme reprit les rennes de Doctor Who en partant de la neuvième incarnation du Docteur, jouée par Christopher Ecleston. Résultat: petit lifting, version plus moderne, grand bonheur pour les Britanniques et succès naissant en France, grâce à la chaîne France 4 qui prit le pari de la diffuser. S’en suivit la dixième incarnation avec David Tennant (grand fan de la série également depuis sa jeunesse et élu meilleur docteur de tous les temps) grâce à qui une palette de personnage fît son apparition, nous plongeant dans l’univers de Dickens, d’Agatha Christie ou de la Reine Victoria (instigatrice de l’institution Torchwood, mais c’est une autre histoire). Et il y a les compagnons du docteur: Rose, Martha et Donna (Billie Piper, Freema Agyeman et Catherine Tate). Entre absurdité et situation dramatique, le spectateur se verrait bien voyager avec ce docteur.

 

« Geronimo! »

Au grand désespoir des fans de la série, Russel T. Davies et David Tennant annoncent leurs départs…Mon Dieu mais que va devenir  Doctor Who ? Lueur d’espoir: Steven Moffat (auteur des séries Jekyll et Sherlock, ainsi que de quelques épisodes de Doctor Who) décide de reprendre le flambeau pour cette 5ème saison, avec comme onzième docteur un parfait inconnu, Matt Smith, qui aura la lourde tâche de faire oublier le talent de David Tennant dans ce même rôle. A sa manière, il s’en sort bien le bougre! Et également, gros lifting général: le logo change, nouveau T.A.R.D.I.S.,  Daleks customisés à la Power Rangers, nœud papillon et bretelles. Contrairement aux autres docteurs, le onzième, bien qu’aussi intelligent que les autres, est plus immature et forme avec Amy Pond (Karen Gillian) un duo enfantin. ils ressemblent à deux gamins qui jouent dans une immense cours de récré que sont l’espace et le temps.
Cette 5e saison, diffusée très récemment en France, a réuni près de 8 millions de téléspectateurs en Angleterre.

La saison 6 sera différente et particulière car coupée en deux. Oui, coupée en deux. J’en vois déjà qui se disent: « Hein!? Elle va pas bien la mandorienne!? » Je vous rassure, je vais très bien et je confirme mes dires. La première partie sera diffusée à partir du 23 Avril sur la BBC One et sera composée de sept épisodes dont un double. Un double épisode, qui se passera aux États-Unis. Pour ceux qui se demandent quand sera diffusée la deuxième partie, il faudra attendre le mois de septembre…

 

Trailer de la saison 6

Dernier trailer diffusé

Doctor Who
Créée en 2005, diffusée sur la BBC
6 Saisons, 83 épisodes
Série britannique, Genre: Aventure, Science-Fiction