Punk is not dead

Le film 9 Mois ferme avec Sandrine Kiberlain et Albert Dupontel fait son petit bonhomme de chemin, mais il mérite tout de même qu’on en parle un peu et qu’on en rajoute une couche sur ses qualités. Cette dernière réalisation d’Albert Dupontel est encore une fois une comédie grinçante, cartoonesque, sombre, irrévérencieuse et surtout extrêmement drôle.

Depuis Bernie, son premier long métrage, Albert Dupontel a toujours œuvré dans la comédie délirante et jouissive, mais toujours avec un sous-texte de critique politique et sociale. En tant que réalisateur, il est ce sale gamin qui s’amuse et distille du vitriol dans la comédie française.

Son humour noir, d’abord éprouvé sur scène, associé à son regard fou et son jeu d’acteur nerveux et instable, en ont fait un acteur capable de jouer chez les autres dans des rôles musclés, comme dans de la comédie plus ou moins légère. Mais c’est évidemment avec ses propres réalisations qu’il donne l’impression d’être comme un poisson dans l’eau, bien que dans son cas l’image d’un cornichon dans son vinaigre est plus adaptée.

Dupontel pourrait bien être le dernier punk du cinéma français, celui qui a été adoubé par les deux Terry des Monty Pythons, Terry Gilliam et Terry Jones, qui apparaissent dans ses films. Il est aussi l’héritier de ses acteurs physique et comique comme Harold Lloyd, Buster Keaton ou Charlie Chaplin, à la fois capable de cascades et de propos socio-politiques dans les films. Maintenant que Jan Kounen est devenu mainstream, que Gaspard Noé est devenu expérimental, Dupontel leur pote, tient le fort des films punks, iconoclastes, grand guignolesques et hilarants.

Que ce soit dans Bernie, dans Le Créateur, dans Enfermés Dehors, dans Le Vilain ou dans ce dernier film, on retrouve également dans son univers des acteurs géniaux comme Bouli Lanners, Michel Vuillermoz, Yolande Moreau, Jean Dujardin, Claude Perron etc. Autant de talents et de trognes qui me rappellent les films de Sergio Leone ou la grande époque de la comédie italienne comme Affreux, sales et Méchants. Dans 9 Mois Ferme, sa partenaire à l’écran est Sandrine Kiberlain, qui prouve une nouvelle fois qu’elle a un véritable talent comique.

Si vous ne l’avez pas vu, on ne peut que vous recommander d’y aller promptement, vous passerez un excellent moment devant une comédie française sans José Garcia, FX Demaison, Virginie Effira et autres Laurent Lafitte, ça vaut le coup.

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]