Canal+ a 30 ans. Tchii tchaa

Le 4 novembre 1984 à 8 heures, la première chaîne de télévision privée était lancée en France. Il s’agissait un événement considérable car jusqu’alors, il n’y avait que des chaînes appartenant à l’État. Autre fait notable : il fallait payer un abonnement mensuel pour accéder à ses programmes. Le pari n’était donc pas gagné d’avance. Ce mardi 4 novembre 2014, Canal+ était toujours présente et fêtait ses 30 ans en ayant marqué durablement le paysage audiovisuel français.

Je ne vais pas me lancer ici dans l’énumération des programmes qui ont fait date sur cette antenne, je laisse ça à Wikipédia. Mais comme tout le monde, j’ai mes souvenirs rattachés à l’histoire de la quatrième chaîne. C’est grâce à Ça Cartoon, présenté par Philippe Dana,et à Décode pas Bunny que j’ai découvert les Looney Toons, Minus et Cortex et les Animaniacs. C’est avec Télés Dimanche et Michel Denisot que j’ai commencé à me passionner pour l’envers du décor de la télé, avec le Vrai Journal de Karl Zero que j’ai pu voir des sujets d’actualité qui sortaient du cadre des journaux télévisés. Je ne loupe pas une rediffusion de Burger Quiz et je considère toujours le Zapping comme l’émission indispensable de la télévision française.

Le premier habillage antenne de Canal+ est celui qui m’a amené à m’intéresser au sujet. Il faut dire que le travail d’Etienne Robial, qui avait déjà pensé le logo du magazine Métal Hurlant, a été énorme : à l’heure où les autres chaînes essayaient de mettre de la couleur criarde et de la fausse 3D partout, il a décidé de rester sur des génériques sobres, classiques mais très efficaces. Ils étaient basés sur des jeux de typographie et de formes géométriques. Tout le monde se souvient du générique d’avant-programme de la séance Cinéma, composé par Michel Jonasz et qui se finissait par un mythique « Tchii tchaa ». Robial créé également ce qui restera comme le logo mythique de Canal+ : une ellipse multicolore entourant le nom de la chaîne. L’évolution de ce dernier logo, le nom Canal+ dans une cartouche noire, est en place depuis 1995 et n’est pas encore amené à disparaître.

L’équipe du Zapping a réalisé, pour les trente ans, une gigantesque rétrospective de plus de cinq heures sur l’histoire de Canal+. La première demi-heure, qui couvre déjà quatre ans d’antenne, est accessible aux non-abonnés et je vous conseille très fortement de la visionner : c’est probablement le meilleur hommage que l’on pouvait rendre à la chaîne même si aujourd’hui, à mon avis, elle n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été à son lancement. Bon anniversaire, Canal+.