Ce n’est pas sale

Nos lecteurs qui étaient adolescents dans le début des années 1990 se souviennent peut-être de l’émission Lovin’ Fun, diffusée sur Fun Radio et animée par Christian Spitz (alias Doc) et Difool, dont c’était l’une des premières apparitions à la radio. Pour ceux qui n’ont pas connu cette époque, Lovin’ Fun était l’une des premières émissions de libre antenne sur les ondes françaises, la première ayant été Bonsoir la planète, diffusée dès le 30 décembre 1991 sur Skyrock. L’émission de Fun Radio se démarquait de sa concurrente par sa thématique centrale : la sexualité des adolescents. Autant vous dire vous qu’entendre des jeunes parler de sexe avec des mots peu consensuels a fait bondir une certaine partie de la population française et le CSA, qui a tenté sans succès de faire interdire l’émission. Toute cette publicité va faire bondir le taux d’écoute de Lovin’ Fun et de Fun Radio et les émissions de libre antenne vont petit à petit fleurir en France. Sur Canal+, Antoine de Caunes et José Garcia s’en donnent à cœur joie en parodiant l’émission avec leur série de sketchs « Toub et Refoule ». Après une grande perte d’audience, Lovin’ Fun est arrêtée en juin 1998.

Il y a quelques jours, la direction de Fun Radio a annoncé qu’elle allait relancer à la rentrée l’émission, mais sans le Doc ni Difool. On dit que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Mais si à l’époque, parler de sexualité était nouveau, aujourd’hui on ne voit pas trop à quoi peut servir le retour de Lovin’ Fun, puisque ces sujets ne sont plus tabou maintenant. A part essayer de faire parler, sûrement. Bref, si vous voulez écouter des jeunes parler de leur vie sexuelle en vous remémorant vos 15 ans où vous écoutiez Fun Radio sous votre couette Jurassic Park, vous pouvez toujours écouter la nouvelle version de Lovin’ Fun dès septembre. Mais c’est loin d’être obligatoire, rassurez vous.

Et n’oubliez pas, vos corps changent.