Les expositions bordelaises de l’été à ne pas rater !

La météo ne vous permet pas d’aller sur la côte ? Votre compte en banque ne vous permet pas une destination exotique ? Alors pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour visiter ce que la ville de Bordeaux a à nous offrir ?

« Shanghai ! La tentation de l’occident » à l’Institut Culturel Bernard Magrez

(jusqu’au 22 juillet)

Un dialogue se crée entre la vision des artistes occidentaux sur « la ville sur la mer », et sur la culture chinoise et les choix créatifs des  artistes de Shanghai. L’occasion de voir les magnifiques clichés de JR, quelques tableaux de Pierre Soulages ou encore le portrait de Mao par Andy Warhol.

« Helmut Newton et Alice Springs » à la vieille église de Mérignac

(jusqu’au 2 septembre)

De ce couple de photographes de mode mythique, l’exposition confronte les points de vue et les sentiments recherchés dans leurs photographies : clichés provocateurs et érotiques pour Newton  ; l’humanité et la sensibilité pour Alice Springs. En partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie.

 

« Les feux de l’amour » au FRAC Aquitaine

(jusqu’au 22 septembre)

Interrogations sur l’amour, les sentiments qu’il provoque (joie, peine, romantisme) mais également sur la séparation. Avec des œuvres des collections du FRAC Aquitaine, du CAPC et de galeries.

 

 « L’art victime de la guerre. Spoliations et MNR en Aquitaine » aux Musée des Beaux-Arts

(jusqu’au 16 septembre)

Œuvres spoliées par les nazis au cours de la Seconde Guerre Mondiale, confiées à la Réunion des Musées Nationaux (marquées du sigle MNR) car n’ayant pas été réclamées par les ayant droit, descendants ou héritiers.

Et aussi :

  • Exposition hors-les-murs de la Base sous-marine, « Charles Robert Vallet. Entre ombre et lumière » à la Cour Mably (du 20 juillet au 2 septembre)
  • « Michel Majerus » dans la nef du CAPC (jusqu’au 23 septembre)
  • « 50 000 » à la galerie Arc-en-rêve (CAPC)  et sur les quais (jusqu’au 21 novembre)

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]