Franquintescence

On peut s’agacer de la manie des éditeurs et de leur rééditionite, avec à la clef des fac similés et autre beaux livres qui permettent pour deux fois le prix du normal de s’enquérir d’un ouvrage singeant l’original. Mais les gentils amoureux transis de beaux objets que nous sommes se font souvent avoir par ces coquins, surtout lorsqu’il s’agit d’un nouveau tirage d’un des graals des collectionneurs de BD franco-belge, j’ai nommé les 5 premiers volumes de Gaston Lagaffe en format à l’italienne. Héros dans les marges, au sens propre et au sens figuré, ses premières aventures n’avaient jamais été rééditées sous cette forme, faisant l’objet d’un trou dans la collection au grand dam des Gastonophiles névrosés. Bienheureux soient-ils, ils vont pouvoir achever leur mission et se replonger avec délice dans un des chefs d’œuvre du génial Franquin. Et pour les non gastonophiles, il est temps de s’y mettre, leur format de poche est idéal pour les lire sur un coin de serviette.

Ces 5 premiers tomes sont les premiers pas du plus célèbre antihéros de l’illustré, d’abord simple intrus sur d’autres planches avant de s’imposer dans de courtes séquences où peu à peu se dessine son univers peuplé de personnages passés à la postérité : Fantasio, puis Prunelle, De Mesmaker, Mademoiselle Jeanne, ou encore Jules-de-Smith-en-face. Mais le vrai plus de Gaston c’est de voir que petit à petit son auteur transforme ce simple hobby, dessiné d’abord en marge de Spirou, en véritable porte-parole de ses sensibilités. Car en plus de l’humour dévastateur de certaines planches, empreintes aussi bien d’humour slapstick anglosaxon que de calembours typiquement francophones, ce qui nous attache à Gaston et nous amène à de sans cesse nouvelles relectures c’est le côté anar du personnage qui se fait de plus en plus sentir au gré des épisodes. Car dans ces 70’s rutilants des Trente Glorieuses, la fainéantise assumée et le côté rêveur lunaire, pacifiste et écolo de notre protagoniste le rendent farouchement anticonformiste, à l’image de son géniteur au grand nez.

D’ailleurs grand visionnaire, Franquin n’hésita pas à donner un rôle central de mascotte à un animal qui est aujourd’hui un des piliers d’Internet, le chat. De là à penser que la mouette est la suivante…

Gaston « à l’italienne »

  • tome 1 – Gare aux gaffes
  • tome 2 – Gala de gaffes
  • tome 3 – Gaffes à gogo
  • tome 4 – Gaffes en gros
  • tome 5 – Les gaffes d’un gars gonflé

Par Jidéhem et Franquin
Dupuis, 10€60 le tome