Homard est frais au FIFIB

Hier s’ouvrait la quatrième édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux. La soirée d’ouverture se tenait au Rocher Palmer à partir de 19H et ils ont fait salle comble. Cette année le jury est présidé par l’actrice Valeria Golino, accompagnée notamment de l’actrice Clémence Poésy et de la réalisatrice Céline Sciamma pour ne citer qu’elles.

Le film d’ouverture était The Lobster de Yorgos Lanthimos avec Colin Farrell, Rachel Weisz, Olivia Coleman, Jessica Barden, Léa Seydoux, Ben Wishaw et John C. Reilly.

Le film est assez étrange, il raconte comment dans un futur proche indéterminé, les célibataires sont envoyés dans un hôtel pour y trouver l’âme sœur. Si après 45 jours, ils n’ont pas trouvé l’heureux élu, ils sont transformés en l’animal de leur choix. Ils peuvent obtenir des jours supplémentaires en chassant des célibataires endurcis dans les bois.

Entre allégorie, parabole, réflexion sur les relations amoureuses et sur l’image que le statut marital peut renvoyer de nous, le film est déstabilisant, amusant et fascinant. Le jeu des acteurs y est déconcertant puisqu’ils délivrent leur texte presque sans intonation, rétrospectivement j’ai eu l’impression que tous les acteurs s’étaient alignés sur la façon de jouer de Léa Seydoux, par solidarité.

Donc le film, qui a obtenu le prix du Jury au dernier Festival de Cannes, est un peu un OVNI cinématographique comme le cinéma indépendant aime à nous en offrir. Malgré le rythme lent, l’humour, les quelques scènes d’action et la tension angoissante perpétuelle, le film est assez agréable à regarder.

Pour ce qui est du reste de la programmation très riche du FIFIB, j’ai envie de relever le film en compétition Androids Dream de l’espagnol Ion de Sosa, la projection d’Eraserhead de David Lynch, de Sailor et Lula du même David Lynch et de Scott Pilgrim Vs the World d’Edgar Wright.

Mais la soirée qui selon moi est un immanquable est la Nuit Rose Nicolas et Bruno. Les deux acolytes, créateurs des cultes Messages à caractère informatif, reviennent avec leur science du doublage et du montage pour nous proposer A la recherche de l’ultra-sex, un montage probablement hilarant de vieux films pornographiques détournés.

Le second film de la soirée est le mocumentaire Vampires en toute intimité (What we do in the shadows en V.O.), un faux documentaire donc, qui suit le quotidien d’un trio de vampires. Le film est réalisé par Taika Waititi et Jemaine Clement (du génial duo Flight of the Conchords) promet de grands moments de n’importe quoi. Le film est diffusé en VF mais avec des doublages supervisés par Nicolas & Bruno avec entre autres Alexandre Astier, Fred Testot et Zabou Breitman. Donc hautement recommandable.

Festival International du Film Indépendant de Bordeaux
Du 8 au 14 octobre
Programmation & informations sur http://www.fifib.com

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]