Le cosmonaute est une blogueuse comme les autres

Las, l’été est toujours là et rien n’y fait, vous n’êtes toujours pas en vacances. Loin de moi l’idée de vous relancer dans la procrastination avec une autre page de videogames old school en flash, pensez plutôt que ça pourrait être pire, vous pourriez être peinards dehors avec une horde de rotofils (de p…) qui vous pétaradent tout autour.

Ou alors choisissez un métier cool pour vous rafraîchir. Prenons par exemple celui de cosmonaute. Après quelques années de rudes efforts, d’armée de l’air ou de machines exotiques, vous êtes enfin sélectionnés pour le saint Graal, flotter dans l’atmosphère au dessus des autres (si vous n’avez pas grillé dedans à l’aller). Et là-haut, l’humanité attend, suspendue à vos lèvres, non pas que vous leurs révéliez la réponse à la vie et l’univers (c’est 42 de toutes façons), mais bien que vous leur montriez comment on se lave les cheveux en apesanteur, comme l’a fait Karen Nybergune, astronaute américaine avec près d’1,5 millions de vues à son compteur. Et ce n’est rien comparé à son compère Chris Hadfield, canadien et moustachu, qui a su par ses vidéos amusantes mais instructives s’attirer la sympathie des internautes (et par là-même l’opprobre des grincheux qui voient là « à quoi servent leurs impôts Madame »). Mention spéciale à sa cover de Space Oddity, adoubée par Bowie himself, monument de la chanson plutôt très bien repris à 36000 km d’altitude, qui bien que vu et revu 18 millions de fois s’apprécie comme une bonne bière fraiche au milieu de la piscine.

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]