Le petit chateau dans la prairie enneigée

On se réveille un matin avec l’impression d’avoir rêvé la chose la plus saugrenue depuis que Meryl Streep a joué dans Mamma Mia. Et si La petite maison dans la prairie et Game of Thrones avaient un peu trop de points en commun pour qu’on les ignore ?

Les deux séries, adaptées de romans, racontent l’histoire de familles nombreuses, dont certains membres sont adoptés. Les familles sont des pionnières qui vivent dans des lieux sauvages où la nature est hostile, près de peuples qu’ils ont chassés (les indiens du Kansas et les marcheurs blancs ou les peuples libres de au delà du Mur) et au fil des saisons on apprend à les apprécier ou les détester dans toutes les épreuves qu’ils traversent dans leurs vies.

Dans les deux séries il est question de valeurs familiales, d’amour de(s) dieu(x), d’amitié et de sentiments amoureux entre autres. Les deux séries embrassent à bras le corps la notion de tragédie, de malheurs et de destins. Dans l’une comme dans l’autre, on aborde des thèmes aussi divers les problèmes d’argent, d’alcoolisme, de racisme, d’injustice, de handicap, de vieillesse, de maladie, de deuil, d’adultère, de suicide et même de viol.

On pourrait continuer en mentionnant les génériques des deux séries, entêtants et cultes. On peut aussi évoquer la présence de personnages parmi les plus détestés de l’histoire de la télévision, le roi Joffrey et Nelly Oleson (qui en plus se ressemblent un peu physiquement) ou le fait que les deux séries ont tendance à nous faire verser des larmes (de rage au minimum).

Ça fait quand même beaucoup de ressemblances non ?

Mais je vous accorde que l’une est un archétype de la série cucul la praline, pleine de bondieuserie et de bons sentiments quand l’autre nous apprend le cynisme, l’humour noir, que la vie est parfois très cruelle et qu’il ne faut pas trop s’attacher aux personnages. Mais encore une fois, au final, les deux nous plongent dans une profonde mélancolie déprimante que seul un film de Pixar peut égaler.

En tout cas vous ne verrez plus jamais ces deux séries de la même façon.