Lettre à Momo

Animateur de renom (on peut retrouver, entre autres, Akira, Kiki la petite sorcière, Les chroniques de la guerre de Lodoss, Memories, Ghost in the shell ou Paprika sur son CV), Hiroyuki Okiura ne s’était pas essayé à la réalisation depuis Jin Roh, en 1999. La raison : il a travaillé 7 ans sur son nouveau film, Lettre à Momo, à sortir en salles le 25 septembre prochain.

 

Suite à la mort de son père, Momo, une fillette de onze ans, quitte la ville pour s’installer avec sa mère sur une petite île où le temps semble s’être arrêté. Momo n’est pas particulièrement heureuse d’être là, d’autant qu’elle est très préoccupée par un début de lettre que son père lui a écrite. Une lettre avec seulement deux mots : « Chère Momo…». Que voulait-il vraiment lui dire ? Un jour, alors qu’elle fouille le grenier, elle trouve un vieux livre et bientôt sa vie va se trouver bouleversée par l’apparition de trois étranges créatures…

Au delà des références plus que prestigieuses du réalisateur et du scénario du film, signé également par Hiroyuki Okiura, l’équipe du fait également saliver, avec notamment Masashi Ando en chef de l’animation (Princesse Mononoke, Le Voyage de Chihiro, Paprika). Si l’on ajoute à cela une réalisation en 2D et une animation quasi-entièrement réalisée à la main, on obtiens une œuvre dans la plus pure tradition de l’animation japonaise.

Et si vous êtes trop impatients pour attendre le 25 septembre, le film sera diffusé en avant-première à l’UGC Ciné-Cité de Bordeaux demain :)