Prisoners

Je dois bien le confesser, l’idée de voir un thriller avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal (même si j’adore cet acteur) sur un enlèvement de deux fillettes ne me semblait nullement attrayante. Il a fallu que je constate que le réalisateur n’est autre que Denis Villeneuve, qui nous a déjà donné le formidable Incendies, pour titiller ma curiosité, et je n’ai pas regretté une seconde les 2h33 que dure Prisoners.

L’histoire plus en détail : deux couples d’amis fêtent Thanksgiving en présence de leurs enfants, dont leurs filles de six ans. Cette journée vire au cauchemar quand ils constatent qu’elles ont toutes deux disparu, alors qu’elles étaient censées être avec le grand frère de l’une d’elle. Un mystérieux camping-car garé dans la rue et évaporé suite à l’enlèvement attire leur attention.

Le pitch paraît maintes fois déjà-vu, mais le film trouve son intérêt ailleurs. Les différents twists qui font avancer l’intrigue ne sont pas dévoilés trop tôt, ce qui nous permet de ne pas penser dès la première demie-heure du film « ah tiens, il va se passer ça» et d’avoir raison (ce qui est très frustrant quand cela arrive). Ensuite, les acteurs remplissent leurs rôles avec talent : Hugh Jackman ne se la joue pas « film d’action » et n’en fait pas des caisses dans son rôle de père protecteur, Jake Gyllenhaal est parfaitement crédible en flic qui fait tout pour résoudre l’enquête – y compris employer des méthodes musclées -, et Paul Dano est inquiétant juste ce qu’il faut en suspect simplet.

Le point noir du casting, le personnage de la mère, campée par Maria Bello, passant pour ainsi dire le film au lit à se plaindre que son mari ne retrouve pas sa fille. C’est pousser le concept de la mère meurtrie par le chagrin un peu loin, elle aurait mérité d’être un poil plus proactive dans l’enquête. Enfin, l’ambiance générale instillée par cette banlieue résidentielle grisâtre où la pluie est quasi-permanente (vous voyez Wisteria Lane? c’est l’exact inverse) nous plonge avec facilité dans le film.

Prisoners fait donc partie des bonnes surprises de cet automne, et pour celles et ceux qui apprécie le travail de Denis Villeneuve, son prochain film, intitulé Ennemy est déjà en route (date de sortie encore inconnue).

Prisoners de Denis Villeneuve
Sortie le 9 Octobre 2013