Xbox One, le running gag

Je sais, on ne tire pas sur les ambulances et on ne frappe pas un homme à terre. Il n’empêche que Microsoft fait vraiment tout pour devenir le sujet de plaisanterie du moment. Il y a quelques temps, l’entreprise avait annoncé qu’elle renonçait à de nombreux dispositifs controversés pour sa future console de jeux, la Xbox One. La seule obligation qui restait contraignante aux yeux de nombreux acheteurs potentiels était la connexion obligatoire à tout moment du Kinect, le capteur de mouvements fourni avec la console.

Devinez quoi ? On rétropédale aussi sur ce point là. En effet, il ne sera plus nécessaire d’avoir Kinect branché à sa console pour que cette dernière s’allume. Le capteur sera néanmoins fourni avec la console. On n’en est plus à un retournement de situation près. Si certains déplorent ce revirement, pensant que l’intégration obligatoire du dispositif finirait par obliger les développeurs de jeux à le rendre plus intéressant, c’est quand même une certaine satisfaction qu’affichent les communautés de joueurs, avec un léger rictus aux lèvres.

Mais ce n’est pas fini ! Lors de l’E3, Microsoft avait annoncé que la Xbox One ne serait disponible au début que dans 21 pays du monde. Surprise, la firme a annoncé samedi que le lancement serait reporté dans huit pays : Danemark, Finlande, Norvège, Suède, Russie, Suisse, Pays-Bas et Belgique. La console ne sera donc vendue que dans 13 pays le jour de sa sortie, dont la France. A priori, ce seraient des problèmes de localisation et d’intégration des fonctions vocales Kinect qui obligeraient ce report.

La suite au prochain épisode.

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]