Xbox One : machine arrière toute

Nous vous parlions la semaine dernière du salon de l’E3 et de l’énorme coup que Sony avait frappé en n’utilisant aucune restriction sur sa nouvelle console, la Playstation 4. Après avoir passé la semaine entière à essayer de colmater les brèches et d’éteindre une contestation grandissante, Microsoft a décidé, mercredi soir, de revoir entièrement sa politique pour la Xbox One en se désavouant publiquement dans un article publié sur le site officiel Xbox.

Dans un superbe exercice d’équilibriste et de langue de bois, Microsoft annonce qu’il a écouté les remarques et retours des joueurs après l’E3 (comprenez : « on a vu que si l’on continuait sur cette voie, on risquait le plus gros bide de l’histoire du jeu vidéo ») et a annoncé la levée des mesures les plus controversées. Ainsi, plus besoin d’être connecté toutes les 24 heures à Internet pour pouvoir jouer et le prêt et la revente de jeux Xbox One ne sera plus limitée ou taxée. De plus, la console sera totalement dézonée, chose suffisamment rare pour être signalée.

Les réactions sont contrastés : si beaucoup sont contents de la décision de la firme américaine, d’autres soutiennent que Microsoft a fait preuve de beaucoup d’hypocrisie sur cette affaire et ne sont pas près de pardonner. En tout cas, cette décision totalement inattendue relance la future guerre des consoles que vont se livrer la Playstation 4 et la Xbox One.

Pendant ce temps, Nintendo a annoncé que grâce à la puissance de la Wii U, la fourrure de Donkey Kong dans son prochain jeu sera plus touffue.