Festival du film d’Histoire de Pessac


Le Festival International du film d’Histoire de Pessac fête cette année ses 20 ans. Un anniversaire qui coïncide avec celui de la chute du mur de Berlin… C’est pourquoi le festival a choisi le thème « Il était une foi : le communisme ». Les historiens les plus renommés du communisme seront présents, avec notamment Stéphane Courtois, Marc Ferro, Marc Lazar, Nicolas Werth, Michel Winock… pour animer pas moins de 30 rencontres. Le festival du film d’Histoire, c’est également deux compétitions avec une catégorie documentaire, et, depuis 2004, une catégorie fiction que nous tenterons humblement de suivre avec pas moins de 9 longs métrages de fiction présentés en compétition et en avant-première.

Soirée d’inauguration et premier film en compétition

Les 15 dernières années du régime de Ceausescu ont été les pires de l’histoire de la Roumanie. Et pourtant, la propagande officielle de cette époque l’avait nommée « l’âge d’or »… Les Contes de l’âge d’or est l’adaptation à l’écran des « légendes urbaines » les plus connues quand l’humour était le seul moyen de survie de tout un peuple.

Amintiri din Epoca de Aur : Arnaques, délires et propagande

Après une Palme d’or pour son second long métrage 4 mois, 3 semaines, 2 jours lors du Festival de Cannes de 2007, Cristian Mungiu nous revient avec Les Contes de l’âge d’or en s’essayant avec succès à l’exercice difficile du film collectif. Au travers de quatre histoires (initialement cinq, montage et diffusion spécial pour l’inauguration du festival ?) toutes aussi farfelues qu’insolites, Les Contes de l’âge d’or explore la Roumanie d’hier avec un parti-pris évident, celui de l’humour. En toile de fond l’absurdité d’un régime décadent où la misère et la débrouillardise imposent leurs règles à un pouvoir en recherche constante de gloire et de simulacres

3_Amintiri-din-epoca-de-aurCollectif !!

L’exercice était ma foi périlleux mais nos réalisateurs ont su garder une homogénéité durant la totalité du film. Alternant avec brio reconstitution historique et situations aussi farfelues qu’insolites, Les Contes de l’âge d’or nous emmène ça et là chez un policier en prise avec un cochon vivant à tuer avant l’aube dans son appartement, un activiste survolté prêt à tout (même l’électrocution !) pour lutter contre l’analphabétisme dans les campagnes reculées ou bien encore les péripéties liées à une photographie de Ceausescu lors d’une visite officielle de Giscard…bluffant !

amintiri-epoca-aur
Une Roumanie gangrenée

Dotées d’un humour fin et décalé, ces différentes histoires sont aussi là pour nous rappeler le quotidien des roumains : condamnés à subir pauvreté et répression dans un pays en proie aux dérives d’un système, d’un parti et de ses hommes. Ainsi le film restitue l’atmosphère de l’époque et dresse à petites touches le portrait d’un pays soumis à la logique perverse d’une dictature.

Un patchwork réussi

Un choix judicieux en film inaugural pour les 20 ans du festival car Les Contes de l’âge d’or s’avère être une œuvre accessible et populaire, témoin hilare et cinglant d’un régime ubuesque mais aussi d’un cinéma roumain étonnant de vitalité. D’emblée un favori pour le prix du public dans la catégorie fiction? Réponse dimanche soir.

________________________________________

Les Contes de l’âge d’or – Amintiri din Epoca de Aur
De Cristian Mungiu, Iona Uricaru, Hanno Höffer, Razvan Marculescu, Constantin Popescu
Avec Alexandru Potocean, Teo Corban, Emanuel Privu, Avram Birau, Paul Dunca, Viorel Comanici, Alexa Ion Sapdaru, Virginia Mirea, Diana Cavaliotti, Radu Iacoban, Vlad Ivanov…
Durée : 1h20 (1h58 pour les cinq histoires)
Date de sortie cinéma : 30 décembre 2009


[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]