Glisse ta clef dans ma serrure, mon grand.


En temps normal on n’est pas trop fan des « fils de… » et de toutes les formes de népotisme chez Mandorine, mais Noël nous a sûrement attendris, et après la fille de Francis Ford Coppola nous allons aborder un comic book écrit par Joe Hill, fils de Stephen King, comme son nom ne l’indique pas.

Fool on the Hill

En 2008, il sort une histoire brillante de son esprit torturé, Locke & Key, graphic novel dessiné par le chilien Gabriel Rodriguez, la série ne fait que commencer mais les critiques sont déjà dithyrambiques et les fans de plus en plus nombreux. Il faut dire qu’il y a de quoi.
J’ai déjà évoqué plusieurs fois sur Mandorine toute l’admiration que j’ai pour le travail de Warren Ellis et quand celui ci écrit la préface du deuxième tome et ne parle que de la jalousie admirative qu’il éprouve en lisant Locke & Key, je ne peux qu’être intrigué et d’accord après lecture du début de cette série.

The Doors … to many worlds

Locke & Key c’est un polar fantastico-horrifico-gothique qui évite les poncifs du genre pour aller à l’essentiel dans un récit efficace et captivant avec toute l’inventivité que l’on est en droit d’attendre.
La trame est la suivante. A la suite du meurtre violent de leur père, conseiller d’éducation, par deux de ses élèves, les enfants Locke, Tyler, Kinsey et Bode partent avec leur mère et leur oncle pour la demeure familiale, Keyhouse, dans la petite ville de Lovecraft, en Nouvelle-Angleterre. Petit à petit leur vie reprend son cour malgré le deuil, il faut gérer l’école et les autres, les corvées et la découverte de ce manoir familial plein de secrets, de clefs et de portes magiques toutes plus intrigantes les unes que les autres. L’une permet d’ouvrir un passage vers n’importe quelle porte au monde, l’autre vous permet de devenir un fantôme, etc. Je vous laisse découvrir les autres en lisant le graphic novel.

L’histoire est d’autant plus accrocheuse qu’elle est simple, pas d’intrigue difficile à suivre, directe et efficace mais d’une profondeur passionnante. Le concept des clefs magiques et des portes de la maison ouvrent une telle quantité de possibilités qu’y penser peut devenir vertigineux. Bon, certains passages sont un peu gore, surtout pendant la tragédie de départ, mais tout le reste repose sur l’intrigue et sur l’ambiance pesante qui traversent le récit. Celui-ci fait des aller-retour entre passé et présent, démontrant une certaine virtuosité avec une touche de fraîcheur et toujours autant de profondeur dans cette histoire qui laisse une immense place à l’imagination.

Rodriguez sans machete

Le dessin est tout en rondeur, parfois enfantin mais d’une très grande précision dans les détails, il laisse une grande place au pouvoir de suggestion, au silence et il dégage ce malaise, cet esprit torturé qui donne encore plus de force au scénario.

A la fois récit initiatique sur l’enfance et l’adolescence, thriller inter-générationnel, drame avec de formidables passages de comédie des plus hilarants, aventure fantastique et chronique familiale, le tout se mélange avec brio et on en redemande.
Les références littéraires sont multiples, du nom de la ville, Lovecraft, au nom de la famille, Locke, en passant par Poe, Lewis Carroll, Saint Thomas D’Aquin et Shakespeare, entre autres. Mais loin d’alourdir la trame elles l’enrichissent. Une chose que j’ai tout particulièrement apprécié, c’est l’utilisation à bon escient des topiques littéraires, que ce soit la clairvoyance des fous, la beauté et pouvoir de séduction du Mal ou la sagesse des anciens. Mais l’histoire aborde également des sujets sensibles comme l’homophobie ou les notions d’atavisme ou de résilience.

Tu le vois mon gros potentiel ?

Locke & Key est une œuvre commençante avec un grand potentiel, susceptible de devenir majeure, on se prend à la relire encore et encore pour y découvrir de nouveaux détails avec le plus grand plaisir, une série à suivre en tout cas !

A noter que le pilote d’une série TV adaptée du comic et produite par Spielberg est déjà sorti, mais après avoir été rejeté par la Fox, elle est en attente d’un diffuseur. Le teaser est visible ici.

 

 

 

 


Locke & Key de Joe Hill - Gabriel Rodriguez IDW (U.S.) - Milady Graphics (France) 170 pages par volume. 14€90 le volume 19 novembre 2010