Grace/Wastelands de Pete Doherty


Comme Lily Allen, on le connaît en général plus pour ses frasques dans les pages people que pour sa musique. Ce qui est extrêmement dommage. Au-delà de ses problèmes de drogue, Pete Doherty est un excellent musicien. Et il s’est bien entouré pour son nouvel opus, Grace/Wastelands. L’ex-leader des Libertines et des Babyshambles a ainsi travaillé avec de grandes figures du monde musical, dont Stephen Street – connu pour ses nombreuses collaborations avec Kaiser Chiefs, Suede ou Morrissey – qui a produit ce projet solo. L’ex-membre du groupe Blur, Graham Coxon, la chanteuse Dot Allison ainsi que les Babyshambles apparaissent de même sur cet album.

Première surprise : Doherty nous livre un album bien plus sage qu’à son habitude. Grace/Wasteland contient 12 chansons aux influences très variées, qui s’étirent du reggae au style post-punk habituel du musicien. Cet album est très loin de ce qu’on entend en ce moment dans les charts : éclectique et presque entièrement acoustique.

Sur 1939 Returning, la voix de Doherty se fait à la fois douce et sulfureuse. A Little Death Around the Eyes est à l’encontre totale de ce qu’on croit connaitre de l’artiste. A vrai dire, j’avais l’impression d’écouter du Gainsbourg mêlé à du Cohen… Il y a d’autres surprises, comme Sweet By and By, dont la mélodie principale est jouée au piano, donnant un son jazz à l’ensemble. Doherty est revenu à un son old-school, mâtiné de blues et de jazz… J


Grace/Wastelands de Pete Doherty EMI Sorti le 16 mars 2009

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]