Half-Life, une demi vie bien remplie


Connu pour avoir démocratisé l’usage du pied-de-biche comme arme pour fracasser les crânes des extraterrestres, Half-Life est sans nul doute une référence importante dans le monde vidéoludique. C’est grâce à ce jeu qu’un petit studio inconnu, nommé Valve, allait commencer à faire parler de lui et devenir l’un des acteurs incontournables du jeu vidéo. Pour ceux qui ont loupé un épisode, petite séance de rattrapage.

L’action d’Half-Life se passe au complexe de Black Mesa, un immense laboratoire scientifique caché dans le désert. Vous, vous êtes Gordon Freeman, un scientifique diplômé du MIT qui est affecté au département des Matériaux Anormaux. Vous devez participer à une expérience incluant un mystérieux morceau de cristal. Sauf que, bien évidemment, l’expérience tourne très mal puisque cette expérience déclenche ce qu’on appelle « l’incident de Black Mesa ». D’une part le département des Matériaux Anormaux est partiellement détruit et d’autre part, la réaction en chaîne a ouvert une multitude de portails vers un monde extraterrestre, Xen, dont les habitants belliqueux commencent à envahir le complexe. Notre cher Gordon va donc devoir remonter à la surface et se frayer un chemin à travers tous ces Xeniens avec comme seule arme au début, un pied-de-biche, aidé par les quelques gardes et scientifiques qui ont survécu à l’incident. Tout cela serait tellement simple si l’armée ne débarquait pas à Black Mesa, non pas pour sauver les rescapés, mais au contraire pour étouffer l’affaire et éliminer toute trace de vie dans les laboratoires…

Même si c’est un jeu de tir, on a souvent les chocottes dans Half-Life. Non pas que ce soit un jeu d’horreur, mais le travail sur les niveaux effectué par les développeurs de Valve est magistral. Imaginez vous : un couloir dont les lumières disjonctent à votre arrivée. Vous enclenchez la lampe de votre combinaison de survie, qui éclaire faiblement devant vous. Vous braquez votre faisceau lumineux et là, apparaît un crabe de tête qui vous attaque sans sommation ! L’ambiance est capitale dans le jeu. Ambiance qui n’est coupée que par des temps de chargements puisque le studio a décidé de ne pas intégrer de cinématiques dans Half-Life. Par exemple, le début du jeu montre Freeman traverser en monorail une grande partie du complexe de Black Mesa. Durant cette séquence, le joueur peut se déplacer librement dans le wagon et regarder partout. Et c’est comme ça dans tout le jeu. L’immersion est excellente et c’est ce qui fait de ce jeu un must-have : une histoire finalement prenante, des lieux avec leur personnalité propre… D’ailleurs, l’histoire d’Half-Life sera réutilisée plus tard par Valve pour leur autre franchise, Portal.

Ces crabes de tête ne vont pas vous laisser un instant de répit. Surtout si vous n’avez plus que votre pied-de-biche…

Half-Life a eu deux extensions : Opposing Force et Blue Shift. La suite, Half-Life² a été attendue pendant très longtemps par les fans, qui aujourd’hui se rongent les sangs pour savoir si oui ou non, Valve travaille sur un Half-Life 3, qui a été plus ou  moins confirmé. Pour ceux qui ne sont jamais allés à Black Mesa, Half-Life et les extensions sont en vente sur la plateforme de jeux de Valve, Steam. Cependant, on peut également se rabattre sur le mod Black Mesa, sorti la semaine dernière. Véritable arlésienne qui a nécessité 7 ans de développement, ce mod a pour ambition de recréer un Half-Life avec des graphismes plus actuels. Votre serviteur est en ce moment même en train d’y jouer et peut vous confirmer que ce remake non-officiel est une pure merveille, il se permet de réinterpréter des passages du jeu original qui font se perdre les fans de la première heure. Détail non-négligeable : le mod est totalement gratuit !

C’est vraiment le jour et la nuit…

Avec Half-Life, Valve a révolutionné le FPS et crée une véritable œuvre vidéoludique. Ce jeu d’anthologie méritait bien une petit place sur Mandorine ! Pour finir, je n’ai qu’un conseil : gardez toujours un pied de biche à disposition près de vous. On ne sait jamais, en cas d’invasion extraterrestre…

 

Half-Life
Développé par Valve, édité par Sierra (support physique) et par Valve (en téléchargement).
Sorti en 1998, 9,99€