L’été de Kikujiro – Takeshi Kitano


Les vacances d’été sont arrivées. Masao, un jeune garçon vivant avec sa grand-mère, s’ennuie. Partant à la recherche de sa mère qui vit dans une autre ville, il rencontre une amie de sa grand-mère qui demande à Kikujiro, un yakuza loser et quinquagénaire, de l’accompagner dans son voyage. Un périple plein d’inattendus commence alors pour Masao qui n’oubliera pas cet été…

Image issue de L’été de Kikujiro de Takeshi Kitano

Amateurs de films d’action, passez votre chemin ! Sorti en 1999, L’été de Kikujiro est une bouffée d’air frais dans la carrière de Kitano le réalisateur. Loin des films de yakuzas sombres qui lui ont permis de se faire connaître en Occident, ce road-movie allie poésie, émotion et humour et marque le bref retour de Takeshi Kitano à la comédie, genre qu’il a longtemps pratiqué dans des émissions à la télévision japonaise.

Présenté sous forme de chapitres illustrés par des dessins de Masao comme autant de cartes postales pouvant s’adresser aux spectateurs, ce voyage est parsemé de rencontres avec des personnages tendres et farfelus, ou parfois inquiétants, qui auront leur importance dans le rapprochement entre les personnages principaux. Ces rencontres sont souvent le prétexte de comiques de situation et de gags rappelant les bêtises que l’on peut faire dans son enfance. En effet, de Masao ou de Kikujiro, on se demande parfois lequel des deux est le plus adulte ! Il est vraiment amusant de voir l’air incrédule du jeune garçon face aux élucubrations de son aîné ou la mine grognon de Kikujiro !

Pour nous spectateurs, cette expédition est aussi l’occasion de découvrir les paysages d’un Japon authentique, loin des clichés des lieux touristiques et temples traditionnels ou du Tokyo trépidant.

La bande originale, créée par Joe Hisaishi, compositeur de la plupart des musiques des films de Takeshi Kitano (mais aussi, rappelons-le, de celles des longs métrages de Hayao Miyazaki), rythme à merveille les différents moments de l’histoire. Le thème principal, léger comme une brise d’été, s’ajoute au côté gai et souriant du film. On se surprend même à le fredonner après le visionnage.

N’hésitez pas à interrompre vos activités habituelles pour regarder ce film car c’est un vrai bonheur de suivre ces personnages hauts en couleurs dans leurs aventures !

NB : Takeshi Kitano a déclaré s’être inspiré de son père pour créer le personnage de Kikujiro.


L'été de Kikujiro de Takeshi Kitano Japon, 1999 116 minutes

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]