Love letters to the dead, d’Ava Dellaira


Épisode no8 de la série Littérature US

Il y a des livres que l’on achète car ils nous ont été recommandés par un(e) ami(e). D’autres suite à une envie soudaine de relire un classique, et certains car le titre et la couverture nous intriguent, nous attirent. Love Letters to the Dead fait partie, pour moi, de cette catégorie-là. C’est un livre touchant, poignant, et une ode à la vie.

 
Ce roman épistolaire raconte l’histoire de Hardy Laurel*, une adolescente qui, suite à une rédaction demandée par un de ses professeurs, commence à écrire des lettres à destination de célébrités disparues qui ont eu une influence un jour ou l’autre sur sa vie, par leur musique, leurs films, ou leurs écrits. Elle adresse ainsi différentes missives à, entre autres, Kurt Cobain, Janis Joplin, Elizabeth Bishop, River Phoenix, ou encore Heath Ledger, pour leur raconter sa première année de lycée, sa découverte d’un tout nouveau monde pour elle, avec ses joies et ses peines. En effet, des peines, Laurel en a eu à affronter dans sa vie ; la séparation de ses parents, et la mort soudaine de sa sœur, June May*, son ainée de quelques années qu’elle adorait. Tout au long de ces lettres, on découvre peu à peu les états d’âme de Laurel, et ce qu’il s’est passé la nuit où sa sœur est partie.

Love letters to the deadPlus on avance dans la lecture de ce livre, plus on se prend d’affection pour la protagoniste. On suit ses aventures et ses découvertes amicales et amoureuses, on ressent avec elle les fantômes de son passé et celui de sa sœur qui planent tout autour d’elle. On découvre le monde à travers les yeux tantôt d’une enfant innocente et émerveillée, tantôt à travers ceux d’une adolescente blessée au plus profond de son être par ce qui lui est arrivé dans sa jeune vie.

Bref, Love Letters to the Dead est un hymne à la vie autant qu’il en est un à la mort, et il mérite d’être lu.

 
 
Love Letters to the Dead, de Ava Dellaira
Éditions Michel Lafon
16.95 €, 420 pages

 
 
 
 
 
*La rédac’chef se désolidarise TOTALEMENT des jeux de mots douteux qui ont pu être inclus dans cet article.*


[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]