Mais qui a re-tué Pamela Rose ?


On se le demande bien ! Dix ans après le trou du culte Mais qui a tué Pamela Rose ? le duo Kad et O. revient avec une suite très attendue de tous les fans inconditionnels du premier film et de leur duo en général.

En dix ans, on a vu le duo un peu partout à la télévision ou au cinéma, ils ont tous les deux réalisé des films, ils ont mûri, Kad a fait partie du succès des Ch’tis, a eu un César même si on ne m’enlèvera pas de l’esprit qu’il n’est jamais meilleur que quand il se met une plume dans les fesses ou qu’il joue de la guitare avec ses parties génitales. C’est une tendance intéressante que celle de la Tchao Pantinisation des comiques français mais récompense ou pas, ça ne réussit pas à tout le monde. Je disais donc qu’ils ont pris de la bouteille (et d’autres substances illicites associées) et ils reviennent à leur premier méga succès pour le plus grand plaisir de leurs fans (et probablement de leurs portefeuilles).
Je balance quelques piques mais j’ai adoré le film, j’ai ri du début à la fin. J’ai même pleuré de rire, et à un moment donné je pense avoir arrêté de respirer parce que je n’ai pas eu le temps de reprendre mon souffle entre deux vannes. Les gags s’enchaînent à un rythme insensé et on rit, c’est un véritable rouleau compresseur de l’humour, comme après un tour de montagnes russes, on est moulu mais on en redemande.

Richard Bullit et Douglas Riper sont de retour et ils font très mal. Tous les éléments qui ont fait leur succès sont là, l’humour scatophile, l’absurde, la parodie, le Kamoulox, le comique de répétition, les accents, la Renault Fuego, le F.B.ouille., les « queue-oie! » et les personnages les plus improbables qui soient. Ils nous démontrent encore qu’ils ont un doctorat en langue et culture yaourt américain et qu’après dix ans, ils ont toujours le même âge mental. La charge parodique et sarcastique contre les États-Unis of America est telle que je pense qu’ils sont persona non grata sur le territoire américain désormais.
Je vais éviter de vous raconter le moindre gag, mais quand bien même je le ferais il vous en resterait encore une tonne. Sachez juste que le film est vraiment très drôle. Oubliez toutes les comédies françaises des dernières années, ici on est plus proche des ZAZ de Y’a t’il un pilote dans l’avion ? que du Dîner de cons. Déjà le premier Pamela Rose était plus proche de La cité de la Peur dans son rythme et dans la quantité de références à la minutes. La liste des films et séries qui en prennent pour leur grade est longue comme le bras mais ça va de l’évident Twin Peaks aux Experts en passant par 24H Chrono.

Au casting on retrouve évidemment Kad Merad et Olivier Baroux, à la fois acteurs, co-scénaristes et réalisateurs. La présidente est jouée par une Audrey Fleurot totalement déjantée, plus proche de la Dame du lac de Kaamelott que de son rôle pète sec d’Intouchables, petit film méconnu dans lequel elle partageait déjà l’affiche avec Omar Sy qui revient ici avec une coupe afro des plus douteuses (à noter que le film ayant été tourné avant la sortie d’Intouchables, Audrey Fleurot et Omar Sy étaient encore abordables financièrement).

Le méchant est joué par Guy Lecluyse qui a dû perdre un pari puisque pendant tout le film il arbore la coupe de cheveux de Kad, le reste du casting est composé de tous les potes et habitués de Kad&O. mais aussi d’un Laurent Lafitte déchaîné et de Laurence Arne qui après Working Girls et L’Amour c’est mieux à deux, nous prouve qu’elle est la nouvelle princesse trash de la comédie.

Un film qui pourrait faire un gros carton au box office et parce qu’on aime bien être en avance chez Mandorine, on vous en parle un mois avant sa sortie. Si vous aimez rire, on ne saurait que vous recommander cet énorme délire au delà du jouissif (et je ne dis pas ça parce qu’on m’a offert un tee shirt après le film).

 


Mais qui a re-tué Pamela Rose ? de Kad Merad et Olivier Baroux 5 décembre 2012 avec Kad et Olivier, Audrey Fleurot, Omar Sy, Laurent Lafitte, Laurence Arne, Guy Lecluyse et Renault Fuego.