Manger un bout à Berlin, besoin de bons plans?


L’être humain se nourrit en moyenne trois à quatre fois par jour. En visite dans un pays étranger, les spécialités et nouveautés culinaires peuvent de surcroît augmenter votre taux de salivation. La sensation d’avoir les yeux plus grands que la panse ne se fait pas attendre. Partir à la découverte des tables de Berlin c’est traverser des quartiers aux murs graffés contrastant avec les trottoirs dignes d’un travail de M. Propre. Après toute cette culture artistique, le petit creux se fait ressentir.

Si vous aussi vous aimez manger voici l’exemple d’un parcours en 24h alliant curiosité culinaire et curiosité citadine.

En plein centre de Berlin, dans la Kastanienallee, Napoljonska

Napoljonska

Le Napoljonska

Après une soirée riche en expériences et souvenirs, un besoin inévitable de réapprovisionner son corps, ou tout simplement pour bien commencer une journée de travail, les narines frémissent, la bouche salive, les pieds suivent le doux parfum de Napoljonska. Dans l’antre de cette cuisine digne d’une maison de poupée rose bonbon, définie par les internautes comme « le café aux gaufres parfaites », celui-ci propose un menu en anglais permettant de choisir entre sucré et salé. Madame Napoljonska prépare sa pâte à gaufres et à pancakes faite maison devant les gourmands. Des assiettes aussi belles que bonnes. La présentation est cohérente avec le décor enfantin, des petites surprises dans l’assiette, des morceaux d’amandes effilées aux dessins chocolatés. Produits frais, hospitalité, et un retour en enfance pour des prix raisonnables.

Avec un nom imprononçable, le Schwarzwaldstuben se trouve au 48 Tucholskystrasse, quartier de Mitte

Midi sonne. Le restaurant Schwarzwaldstuben vous invite lui aussi à faire un voyage dans le temps, avec son mobilier tiré d’une brocante. Dans cette atmosphère feutrée, les derrières enfoncés dans les gros fauteuils de chez papi, le spectacle commence : défilé d’assiettes généreusement remplies et les meilleures bières allemandes. Au centre de la pièce, le bar se prend pour le maître d’orchestre, la symphonie des verres accompagne le brouhaha ambiant. Le soir, la lumière y est très tamisée, au point qu’on ne distingue pas toujours le contenu de l’assiette, mais la confiance règne car ici la cuisine du sud de l’Allemagne est à son paroxysme. Des Spätzle (pâtes maisons) à la Schnitzel (escalope à la viennoise) à un prix de brasserie (entre 12 et 20 euros) de quoi finir le repas la peau du ventre bien tendue.

© Photo roboppy.

© Photo roboppy.

 

Le Barcomi’s deli 21 Sophienstrasse, 2nd Courtyard, 10178 à Mitte

La petite collation connaît une véritable déclinaison du plaisir gustatif au Barcomi’s deli. Le café est situé au pied d’un ancien et typique immeuble berlinois sur un boulevard du centre de Mitte. Exposée en vitrine, car le café possède de grandes baies vitrées, la clientèle profite de la lumière et de la dynamique de la ville, telle une spectatrice. Regarder les passants et manger des gâteaux donne l’impression de tourner une scène dans une série américaine. Dans l’autre vitrine, la réfrigérée, il y a des cakes colorés, du carrot cake, du cheese cake ; à la carte, les bagels, spécialité du lieu, et autres spécialités qui confirment cette impression d’Amérique à Berlin. Thés ou cafés pour arroser les papilles ayant déjà succombé à ces douceurs faites maison.

© Photo Barcomi's Deli

© Photo Barcomi’s Deli

 

Mehringdamm 36 10961 dans le quartier de Kreuzberg, le réputé Curry 36

A Berlin, goûter la currywurst semble inévitable. Pour bien faire les choses, direction Curry 36. La file d’attente montre la qualité et le très bon rapport qualité / prix de l’endroit. Dans cette queue à la saucisse, les touristes se sentent Berlinois. Tel un stand de fête foraine, les clients ont sous leurs yeux la préparation de leur commande. Assiette en carton rappelant la kermesse de l’école mais aussi une Allemagne écolo, servie en échange de 4 euros, elle contient saucisses au curry et frites. La légère peur de boucher ses artères après le premier coup de fourchette s’évanouit au contact de ce met si peu raffiné mais tellement bon ! Au Curry 36 la dégustation se fait debout, avec un peu de chance si il y a de la place, accoudé à une table haute.

 

Heureusement que les nuits berlinoises existent pour dépenser calories et énergie. Le coude léger des serveurs favorisera la digestion avec plaisir. Une sélection de lieux parmi tant d’autres qui méritent d’être visités et investis !


[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]