J’aime le cubisme, je joue à Minecraft


A moins d’être resté cloitrés dans une grotte humide et obscure depuis le 10 mai 2009, vous n’avez pas pu échapper au phénomène Minecraft. Déjà fier d’une sortie PC, il est désormais disponible depuis le 9 mai 2012 sur le Xbox Live et c’est précisément de cette version dont on va parler ! Jeu indépendant fruit de la réflexion de son créateur Markus Alexej Persson (oui, il a un nom à couper au couteau, du coup tout le monde l’appelle Notch), Minecraft allie création, survie, exploration et aventure.

Comme bon nombre de jeux, me direz-vous. Et bien non, pas tout à fait : ici, tout est fait de cubes. Tout est absolument cubique. De l’arbre qui pousse, aux sources d’eau en passant par le soleil et les nuages. Y compris vous. Bon, esthétiquement vous ne serez pas très sexy, mais quand on débarque tout nu sur une terre inconnue qui se peuple de monstres la nuit, on ne fait pas la fine bouche.

Le jeu est simpliste : comme son nom l’indique votre survie reposera sur le craft, c’est-à-dire sur votre faculté à créer des objets par l’artisanat. En collectant des ressources basiques durant la journée, vous pourrez commencer à vous protéger des dangers de la nuit, en vous construisant un abri, puis des armes et armures. Sur Xbox, le système de craft a été simplifié par rapport à la version PC du soft : en effet les patrons pour créer les objets sont prédéfinis, ainsi vous n’aurez pas a déplacer vos blocs un par un pour en créer de nouveau. Sûrement une hérésie pour les joueurs habitués à la version PC, mais la maniabilité n’est pas la même avec le combo souris/clavier et une manette. Malgré le handicap du pad, le jeu est intuitif et le didacticiel guide les nouveaux joueurs avec facilité. Après une heure de jeu qui vont paraitra être 10 minutes, vous serez près à affronter n’importe quel zombie puant.


Au final, votre but est de découvrir les minéraux rares qui se cachent sur une carte générée aléatoirement, et d’élaborer des stratagèmes pour vous protéger de vos ennemis, nombreux et fourbes. Et ceci seul, ou jusqu’à 4 joueurs en local et 6 sur le Live ! Le plaisir est encore meilleur quand il est partagé, et cet adage marche aussi pour Minecraft…tant que vous ne vous disputez pas avec votre moitié pour savoir si vous préférez les murs en pierre taillée ou en pierre brute…

Du fait de la génération de carte aléatoire, les possibilités de jeu sont quasi-infinies, même si on peut regretter le fait que ces cartes soient limitées en surface (ce qui n’est pas le cas en version PC, mais au moins vous avez peu de chances de vous perdre… quoi que !). A chaque bloc que vous allez miner/couper/pelleter, un évènement inattendu peut survenir, un nouveau monstre, une grotte cachée, un animal encore inconnu au bataillon, ou encore la découverte d’un filon de redstone (joie intense) !

La patte graphique pourra en rebuter certains au premier abord mais elle participe pleinement à l’immersion et à la simplicité du soft. On se demande, finalement, pourquoi on n’y avait pas pensé avant ! Qu’il plaise ou non, cet amas de cube ne laisse pas indifférent, et si comme moi vous finissez accro, vous finirez par voir des cubes partout où vous allez (parce que j’ai du me rendre à l’évidence, Minecraft ne faisait pas les courses à ma place).

Un article ne sera jamais assez long pour vous exposer toutes les facettes de ce jeu qui en possède des centaines, mais en tous les cas la version Xbox de ce soft est plutôt réservée aux gens tentés de découvrir cette petite perle de créativité. Je la déconseille fortement à ceux qui possèdent déjà la version PC car elle ne leur apportera rien de nouveau. De nombreux sites de fans, que dis-je, de passionnés, vous aideront à vous dépatouiller durant vos premières heures de jeu, ou à vous montrer plus en avant ce qu’est l’expérience Minecraft grâce à des tutoriels vidéos captivants qui m’ont personnellement mis l’eau à la bouche pendant des semaines avant la sortie du jeu. Sur ce, amusez vous bien !

Minecraft Xbox360 Éditions
Éditeur : Mojang / Développeur : 4j Studios
1600 points, soit environ 20 €