Le vinyle le plus cher de l’Histoire est français

L’information a de quoi surprendre : pour la première moitié de l’année 2015 aux États-Unis, les ventes de disques vinyles ont dépassé en chiffre d’affaire les revenus du streaming musical, 221 millions de dollars contre 162 millions. Il est loin le temps où vous trouviez les vieux disques dans les brocantes ou chez les disquaires pour un prix relativement modique. Maintenant, les sorties vinyles sont facturées au prix fort. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le vinyle le plus cher de l’histoire est l’œuvre d’un artiste français, à savoir Jean-Michel Jarre.

musique pour jupermarché

En 1983, alors que le compositeur connaît un gros succès grâce à ses albums Oxygène et Équinoxe, il accepte de créer une ambiance sonore pour une exposition d’art contemporain nommée Orrimbe Show. A l’issue de cette exposition, Jarre décide de vendre cette musique aux enchères, tel un tableau. L’album est nommé Musique pour supermarché et est pressé deux fois : la première presse comporte des erreurs et est donc détruite, la seconde passe parfaitement. Cet exemplaire réalisé, la matrice ayant servi à fabriquer le disque est détruite sous contrôle d’huissier : il n’y a donc qu’un exemplaire de Musique pour supermarché existant dans le monde et jamais il n’y a eu de rééditions vinyle ou CD.

Destruction du master de Musique pour supermarché avant la mise en vente

Destruction de la matrice de Musique pour supermarché avant sa mise en vente

Le 6 juillet 1983, l’album est vendu à l’hôtel Drouot, mise de départ 50 francs. L’enchère qui remporte la mise est de 69 000 francs, l’acheteur décide de rester anonyme. Jarre utilise l’argent récolté pour aider de jeunes artistes plasticiens. Néanmoins, le grand public a pu écouter Musique pour supermarché le jour de la vente car RTL l’a diffusé en intégralité le soir-même. Lors de l’interview précédant la diffusion, l’artiste autorise tout le monde à faire des copies de cette musique, déclarant même « Piratez-moi ! ». Les quelques enregistrements que l’on peut écouter sur YouTube ou Dailymotion viennent de cette diffusion et sont malheureusement de mauvaise qualité, puisque RTL diffusait à l’époque sur grandes ondes (AM). Certains extraits de l’album sont réutilisés sur les productions suivantes de Jarre, notamment sur Zoolook et Rendez-Vous.

[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]