Scott Pilgrim Vs The World

Avertissement: La chronique qui suit contient un degré très élevé de coolitude.

 

Cool comme le Camembert

Résumé du premier volume : Scott Pilgrim Precious Little Life

La vie de Scott Pilgrim est géniale. Il a vingt-trois ans, il joue dans un groupe de rock, il est « entre deux boulots », et il sort avec une mignonne petite lycéenne. Tout est fabuleux jusqu’au moment où une livreuse en rollers nommée Ramona Flowers, sérieusement atomique et dangereusement trendy, commence à traverser ses rêves et à le croiser à des fêtes. Mais le chemin qui mène à Mlle Flowers n’est pas couvert de pétales de roses. Ses sept ex-petits amis maléfiques barrent la route du véritable bonheur de Scott. Pourra-t-il vaincre les méchants et gagner le cœur de cette fille sans chambouler intégralement sa précieuse petite vie ?

 

Dans l’amer jusqu’au cool

C’est un gentil looser mais il est cool, il a son groupe, sa copine à peine pubère et son coloc’ gay avec qui il partage le lit pour raisons économiques. Il a une petite vie bien sympa qui lui va bien, jusqu’à ce que … Tout ça ne sent  pas la gloire et la réussite, ouais ! Mais Scott Pilgrim est cool.

Il y a plein de petites références un peu geek et si l’histoire commence totalement normalement, très vite une part de fantastique commence à infiltrer ce réel pour arriver à ce terrible constat, s’il veut sortir avec elle, il lui faut vaincre ses sept ex maléfiques ! Énorme et cool je vous dit !

Bryan Lee O’Malley signe ici un monstre de drôlerie, de décalage, d’action, de rock ‘n’ roll,  de coolitude et de justesse. Les personnages sont attachants, le graphisme emprunte autant au manga qu’aux comics, il en résulte une grande efficacité, de l’énergie et une liberté des plus réjouissantes. Cool!

planche

 

Plein les cool

préaffiche filmLa série est un véritable phénomène dans le milieu du comics, quand une pointure telle que Scott McCloud (déjà cité sur ces pages) appuie une œuvre, que les mots « génie », « cool », « drôle » et  « manga canadien »  sont lâchés, le fan de comics et lecteur de manga que je suis ne peut qu’être interpellé et intéressé. Ça a l’air cool !

La série compte six volumes, cinq sont déjà sortis en version originale et un seul en version française. Et comme dirait Monsieur J. Whedon: « Il me faut plus de Scott Pilgrim, et il me le faut maintenant. »

 

Cool and the gang

Et Hollywood, un peu comme d’habitude, a entendu parler du phénomène et y a vu une nouvelle source de revenus. Méfiance et prières aux dieux geek pour que ce soit bien fait et que ça reste cool.
Ramen ! Nos suppliques sont entendues ! Écoutez plutôt : Edgar Wright, réalisateur des géniaux  Shaun Of The Dead et  Hot Fuzz aux commandes du film, Michael Cera pour la loose et la maladresse dans le rôle de Scott  et Mary Elisabeth Winstead pour le sexy, le coté inabordable et le mystère de Ramona. Trop Cool !!

Jugez donc avec ce teaser survitaminé !

Je crois que je vais envisager de vendre mon âme et celle de mes proches pour lire la suite et voir ce film immédiatement !

Scott Pilgrim  Precious Little Life
Scénario : Bryan Lee O’Malley
Dessin : Bryan Lee O’Malley
Noir et Blanc
Éditions Milady Graphics (Oni Press pour la VO)
Poche
Tome 1, 168 pages
Paru le 12/03/2010

et Scott Pilgrim Vs The World de Edgar Wright
Au cinéma en Août 2010.

4 commentaires

Commenter l'article

Suis-nous par ici !

Mandorine en séries

Mandorine fête ses 5 ans Court voyage au cœur de la musica pop made in spain Olympiades britanniques en séries Porno & Cinéma