My Indigo, le nouveau projet solo de Sharon den Adel

Je vais vous faire une confession : une partie de mes années étudiantes durant, j’étais très amatrice de métal symphonique. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de voir Epica & Within Temptation en concert à quelques semaines d’intervalles, respectivement au Krakatoa et à la Rock School Barbey – un petit big up au passage à ces deux salles & à leurs programmations toujours au top. Ceci dit, au fil des ans, je me suis éloignée de cet univers, au point de ne pas avoir écouté l’un ou l’autre de ces groupes depuis très longtemps. C’est donc avec une curiosité bercée de nostalgie et tendresse pour mes jeunes années de wannabe gothique à cheveux longs que j’ai appris que Sharon den Adel, co-fondatrice et chanteuse de Within Temptation, lançait un nouveau projet, en solo cette fois-ci, nommé My Indigo.

My Indigo, photo Semuel Souhuwat

Courant 2016, après avoir terminé la tournée de promotion du sixième album de Within Temptation, Hydra, Sharon den Adel décide de repartir en studio pour travailler sur de nouvelles chansons. Mais l’inspiration la fuit, et elle se trouve face à une page blanche.  Ce manque d’énergie créative étant renforcé par des problèmes d’ordre familiaux, elle décide donc de « se retirer » pour prendre soin de sa famille et écrire pour elle même. Bien lui en a pris puisqu’elle resurgit, deux ans plus tard, avec ce nouveau projet, My Indigo.

Qu’en est-il, donc, de cet indigo personnel ? La sortie de l’album est prévue pour le 20 avril prochain, mais quelques chansons sont d’ores et déjà disponibles à l’écoute, dont le titre éponyme, co-écrit avec Robert Westerholt, avec qui elle a créé Within Temptation. Musicalement, l’univers de My Indigo (le projet) s’éloigne clairement de celui du groupe, pour proposer une pop plus enjouée et intimiste que le son auquel elle nous a habitué·e·s.

Si My Indigo (le titre) débute par une jolie guitare mélodique, façon pop-folk, le titre prend rapidement des accents d’électro, mettant en valeur la voix incomparable de la chanteuse. Mais, à l’écoute, My Indigo donne un agréable air de « déjà entendu », comme si l’on écoutait une version alternative de Within Temptation, plus pop, sans lourdes guitares et percussions. Les balades Where is my love et Out of  the darkness – mon coup de cœur personnel –  sont dans la même veine, même si moins electro mélodiquement. Sur tous ces titres, la production met joliment en valeur la voix, toujours aussi pure, de Sharon.

Une réussite.